Conseil d'installation de portes et fenêtres

Rénovations

Faire une fenêtre dans un mur

Afin d'éviter que le bois de la charpente d'une fenêtre ne se déforme pas avec le temps, l'ouverture de celle-ci dans un mur doit être faite correctement. Les montants, le linteau et l'allège, aussi appelée appui de fenêtre, doivent être cloués afin d'éviter que le gauchissement de la charpente ne déforme l'ouverture et ainsi la fenêtre.

Les montants sont doublés pour une plus grande rigidité. Le linteau (la partie du dessus de la fenêtre) soutient la structure au-dessus de la porte et empêche celle-ci de descendre lors du gauchissement. L'allège, aussi appelée appui de fenêtre, est la partie qui forme le bas de la fenêtre. Vous devez laisser un pouce de plus pour pouvoir ajuster les fenêtres et les fixer avec des cales.

Pour un mur extérieur, un linteau de bois de charpente d'épinette de 2x6, 2x8 ou 2x10 est utilisé pour lui donner une bonne force. Il est nécessaire d'en placer un de chaque côté du mur à égalité de la charpente pour pouvoir installer le chambranle. Il est également nécessaire d'isoler l'espace entre les deux pièces du linteau avec de la laine minérale ou de la mousse isolante ou encore, tout autre matériau isolant.

Les montants doubles, linteaux et allège de la fenêtre doivent être cloués solidement ensemble avec des clous vrillés. Une fois ainsi assemblées, les pièces de l'ouverture de la fenêtre ne bougeront pas lors du gauchissement. Vous pouvez alors installer les fenêtres et le revêtement des murs extérieurs.

Isoler le cadre des fenêtres

Dans la charpente d'un mur, les trous de fenêtres sont plus grands que le cadre de celles-ci afin de pouvoir l'ajuster correctement. Il faut laisser habituellement 1 pouce de plus et utiliser des cales ensuite pour fixer le cadre. Il faut donc faire l'isolation du jour entre la charpente et le cadre afin d'éviter que le froid ne passe et crée ainsi de la condensation qui ferait geler la fenêtre en place.

Si le jour entre le cadre et la charpente est assez grand, on peut y mettre de la laine isolante. Cependant, la mousse isolante constitue un isolant thermique plus efficace. Si vous utilisez de la laine minérale, il est important de ne pas l'écraser pour l'insérer puisque c'est l'air contenu dans celle-ci qui sert à isoler. Si la laine est écrasée, elle contient moins d'air ce qui contribue à diminuer son isolation.

La mousse isolante est liquide et prend de l'expansion au contact de l'air ce qui lui permet de remplir tous les petits espaces vides entre les cales ou autres pièces de la charpente et du cadre. Il faut cependant s'assurer de bien immobiliser le cadre, car l'expansion de la mousse isolante aura pour effet d'ajouter de la pression sur celui-ci et peut empêcher la fenêtre d'ouvrir et de fermer correctement.

Avant d'injecter la mousse isolante, coupez des pièces de bois de charpente que vous placerez à l'intérieur des montants du cadre à plusieurs endroits afin d'empêcher le cadre de la fenêtre de bouger lors de l'expansion de la mousse. Ceci permettra d'empêcher la déformation du cadre.

Une fois la mousse bien sèche, elle devient dure comme du styromousse ( communément appelé styrofoam) et contient des bulles d'air qui servent à isoler. L'excédent de mousse fera une bavure que vous pourrez couper avec un couteau à prélart ou encore un couteau Olfa. Vous pourrez ensuite poser le cadrage de moulures à l'intérieur et calfeutrer à l'extérieur.

La pose du cadrage des fenêtres

Les cadrages de moulures servent surtout à la décoration de la fenêtre. Le cadrage de boiserie sert lui aussi à tenir le cadre bien en place tout en décorant la fenêtre. La moulure est clouée avec des clous de finition de 1 et 2 pouces. Il faut faire bien attention et être très délicat afin de ne pas fendre la boiserie en la clouant. Il faut également installer les clous le plus loin possible des rebords des moulures et au moins à plus de 2 pouces des bouts.

Afin de couper les boiseries qui forment le cadrage, une boîte à onglet et une égoïne ou encore une scie à onglet électrique sont utilisées. Pour les moulures de bois franc, vous devez utiliser une scie à onglet radiale pour faire des coupes bien serrées. Vous les installez ensuite avec un marteau ou une cloueuse pneumatique. La cloueuse pneumatique vous évite de devoir utiliser un poinçon ou chasse-clou pour faire entrer la tête des clous en ajustant la pression.

Les coins des cadrages doivent être coupés à un angle de 45 degrés lorsque les moulures sont jointes ensemble. Si vous installez une rosette, vous devez les couper à angle droit. Le cadrage est cloué au cadre à 1/8 de pouce du rebord intérieur de celui-ci. Vous commencez par la moulure de tête ce qui vous permet d'ajuster le joint de la coupe à 45 degrés des montants pour qu'il soit le plus serré et ainsi le moins visible possible.

Les moulures des cotés sont coupées à angle droit 1/8 de pouce plus long que le bas du châssis. La moulure de l'allège ou appui de fenêtre, est installée à l'inverse des autres moulures, le bout le plus épais du côté du rebord du cadre. La moulure d'allège dépasse les moulures des montants de 1/2 pouce et les bouts sont coupés à un angle de 15 degrés.

Vous pouvez utiliser de la colle à bois sur les joints des coupes des cadrages pour qu'ils ne puissent pas bouger avec le gauchissement de la fenêtre. Les clous 1 pouce sont pour fixer le cadrage au cadre et les clous de 2 pouces sont pour le fixer au bois de charpente du mur. Si le revêtement du mur est plus épais, il faut utiliser des clous plus longs que ceux de 2 pouces.

Une fois le cadrage bien installé, il ne vous reste plus qu'à utiliser le chasse-clou pour enfoncer la tête des clous un peu sous la surface du bois et y mettre une pâte de bois pour les cacher. Vous pouvez ensuite teindre, vernir ou peinturer les cadrages de vos fenêtres.

Faire une porte dans un mur

Pour faire l'ouverture d'une porte dans un mur, il faut disposer les montants, le linteau et le seuil de la bonne façon afin que le bois de la charpente ne bouge pas avec le temps.

Les montants sont les pièces de bois placés verticalement dans la confection de l'ouverture de la porte. Le linteau est la pièce qui est utilisée sur la partie du dessus de la porte. En fait, elle se trouve à être la tête de l'ouverture de la porte. Le linteau sert souvent à soutenir la structure au-dessus de la porte et empêcher celle-ci de descendre avec le temps ce qui empêcherait la porte de fermer correctement. Le seuil est la partie du bas de la porte.

Le linteau d'un mur intérieur est souvent une pièce de bois de charpente d'épinette de 2x6, un 2x8 ou un 2x10. Il est utilisé pour les murs extérieurs et sert à donner une bonne force à celui-ci. On en dispose un de chaque côté et doit être égal à l'extérieur de la charpente du mur afin d'installer facilement les chambranles. Dans le cas des murs extérieurs, le vide entre les deux pièces du linteau est isolé avec de la laine minérale ou encore avec de la mousse isolante. Les montants doubles de chaque côté de l'ouverture de la porte doivent être cloués solidement ensemble. Une fois bien assemblées, les pièces de l'ouverture de la porte ne peuvent pas bouger, le linteau étant solidement retenu par le montant intérieur. Vous pouvez ensuite installer la porte d'entrée et poser le revêtement du mur.

L'isolation du cadrage de porte

Le squelette d'un mur a toujours des trous de portes plus grands que le cadrage ou que le chambranle de la porte à y installer. Un trou de charpente trop juste pourrait empêcher l'installation correcte du chambranle. Il faut laisser habituellement 1 pouce de plus et utiliser des cales afin de fixer le cadre. Il faut donc isoler le jour entre la charpente et le chambranle afin d'éviter que le froid ne passe et crée de la condensation qui ferait geler la porte en place.

Si le jour entre le cadrage et la charpente est grand, on peut y mettre de la laine de verre isolante malgré que l'on utilise habituellement de la mousse isolante. Si vous utilisez de la laine minérale, il est important de ne pas la compresser pour l'insérer, car c'est l'air emprisonné dans celle-ci qui sert à l'isolation. Plus elle est compressée, moins elle contient d'air et donc, moins bien elle isole.

La mousse isolante est plus efficace, car elle est liquide et prend de l'expansion au contact de l'air ce qui lui permet de remplir tous les petits espaces vides entre les cales ou autres. L'inconvénient de cette expansion est que, si vous mettez trop de mousse, elle occasionnera une pression sur le chambranle et peut empêcher la porte de fermer. Il faut donc prendre les dispositions pour éviter tout mouvement du cadrage de la porte.

Avant de mettre la mousse isolante, coupez des morceaux de bois de charpente de la longueur de l'intérieur des montants du chambranle et installez-les à plusieurs endroits dans le cadre de la porte. Cela aura pour effet d'empêcher les montants de bouger vers l'intérieur lors de l'expansion de l'isolant et d'empêcher ainsi la déformation du cadre.

Une fois la mousse bien sèche, elle deviendra dure comme du styromousse (communément appelé styrofoam) et contiendra des petites bulles d'air qui servent à isoler. L'excédent de mousse débordera et fera une bavure que vous n'aurez qu'à couper avec un couteau à prélart ou encore un couteau Olfa. Vous pourrez ensuite poser le cadrage de moulures à l'intérieur et le calfeutrage à l'extérieur.

La pose du cadrage de porte

Les portes ont habituellement un cadrage fait de moulures de bois qui sont fixés aux chambranles et au mur. Le cadrage d'une porte sert à tenir le chambranle bien en place et à donner un cachet décoratif. Le cadrage de porte est cloué avec des clous de finition de 1 et 2 pouces. Il faut faire attention et être bien délicat pour ne pas fendiller la moulure en la clouant. Il faut également installer les clous le plus loin possible des rebords des moulures.

Afin de couper les moulures qui forment le cadrage, une boîte à onglet et une égoïne ou encore une scie à onglet radiale doivent être utilisées. Vous les installez ensuite avec un marteau ou un marteau pneumatique. Le marteau pneumatique peut vous éviter de devoir utiliser un poinçon ou chasse-clou pour faire entrer la tête du clou et ainsi le camoufler par la suite avec une pâte de bois.

La coupe des coins du cadrage est faite à un angle de 45 degrés lorsque celle-ci est jointe ensemble ou à angles droits si vous installez une rosette aux coins du cadrage pour donner un cachet plus rustique à votre travail. Le cadrage doit être cloué aux chambranles à 1/8 de pouce du rebord intérieur de celui-ci. Vous commencez par un des montants, puis la tête pour ensuite terminer avec l'autre montant de chambranle ce qui vous permettra d'ajuster le joint de la coupe à 45 degrés afin qu'il soit le plus serré possible et aussi, bien entendu, le moins visible possible. Certains utilisent de la colle blanche sur les joints de coupe des cadrages de portes pour qu'ils ne puissent pas bouger suite au gauchissement. Les clous de 1 pouce sont utilisés afin de fixer le cadrage au chambranle tandis que les clous de 2 pouces sont utilisés afin de le fixer au bois de charpente du mur qui lui, est habituellement recouvert de gypse. Si le revêtement du mur est plus épais, il faut alors utiliser des clous plus longs.

Une fois le cadrage solidement en place, il ne vous reste plus qu'à utiliser un chasse-clou et un marteau de finition afin de les enfoncer un peu sous la surface du bois de moulure pour ensuite y mettre une pâte de bois et ainsi cacher la tête brillante du clou. Vous pouvez ensuite teindre, vernir ou peinturer le cadrage de la porte.

Calfeutrer une porte ou une fenêtre

Que ce soit à l'extérieur ou à l'intérieur, le calfeutrage des portes et des fenêtres est très important. Le but de calfeutrer une porte ou une fenêtre est d'éviter les transferts d'air qui pourraient occasionner une condensation et, par le fait même, une détérioration des matériaux des murs, des portes ou des fenêtres. Le but est également d'éviter les infiltrations d'eau, surtout au niveau des seuils de portes et des appuis de fenêtres. Les murs extérieurs ont un jeu d'air entre le revêtement extérieur et la partie intérieure des murs. Ainsi, si l'air peut circuler entre les murs et communiquer avec l'intérieur, il s'y fera une condensation. C'est pourquoi le calfeutrage doit toujours être fait des deux côtés d'une porte ou d'une fenêtre ou des autres orifices comme les prises d'air de sécheuses par exemple.

Les scellants pour calfeutrer sont en tubes que l'on utilise avec un fusil à calfeutrer. Grâce à la gâchette du fusil à calfeutrer, vous pouvez contrôler la quantité de calfeutrant que vous appliquez. Vous devez couper le tube applicateur dans un angle de 45 degrés le plus près possible du bout de celui-ci. Ceci permettra de faire des joints de calfeutrant le plus petit possible tout en couvrant le jour entre le cadre et le revêtement. Avant de mettre le calfeutrant, il est préférable d'enlever celui qui se trouve déjà sur la surface à moins qu'il soit assez petit pour être recouvert du nouveau produit de calfeutrage. Afin d'enlever plus facilement le vieux produit de calfeutrage, il est possible de le chauffer ce qui le rendra plus mou.

Pour poser le calfeutrage, vous devez coller le bout du tube à calfeutrer contre les deux parois dans un angle de 45 degrés, ce qui produira un joint à 45 entre les deux parois qui forment un angle droit. Il faut appliquer le produit de calfeutrage de façon constante, car si vous arrêtez à tous les coups de gâchette du fusil à calfeutrer, vous obtiendrez des bosses aux endroits où vous avez arrêté. Une application constante vous donnera un beau joint égal.

Il existe des produits pour calfeutrer qui doivent être utilisés soit à l'extérieur, soit à l'intérieur. Les produits intérieurs ne peuvent pas supporter les changements de température et les intempéries comme les produits à calfeutrer extérieurs arrivent à le faire. Ces produits viennent en différentes couleurs ou peuvent encore être transparents.

Une fois le calfeutrage terminé, il séchera et deviendra assez rigide, mais tout en conservant une certaine élasticité pour résister aux contractions et expansions des matériaux en fonction des changements de température et autres. Pour cette raison, il est bon de vérifier tous les ans que les joints de calfeutrage de vos portes, fenêtres et autres ouvertures soient en bonnes conditions.

share